ANA PAOLA

Autodidacte, je dessine et peins depuis toujours. Je réalise mes premiers modelages en argile, en papier mâché. Depuis 2007, j’utilise principalement des matériaux de récupération : tissu, fil de fer, corde.

Mes références artistiques sont, l’Art Brut, l’Art singulier, le Surréalisme, le Dadaïsme. J’aime l’absurde, le déraisonnable, l’irrationnel.

Dans mes derniers travaux, je m’attache au rapport entre écriture et dessin. Le dessin est ici traité comme écriture automatique. Invoquant un inconscient et un détachement de la pensée construite -celle qui construit l’œuvre en amont dans l’imaginaire de l’artiste- je m’applique à dessiner de façon spontanée sans chercher de figuration particulière. Le mouvement saccadé qu’offre la technique de l’écriture automatique s’applique parfaitement au dessin et crée une œuvre qui se fait hybride entre glyphe et figure dans une sorte de work in progress. L’accumulation de ces dessins sans but, sans fin, interroge la notion de l’espace face au support. Retranscription d’une pensée en arborescence, la création tend à investir l’espace comme un amas de pensées parasites. Parallèlement à ce travail bidimensionnel, j’ai cherché à traduire cette invasion sur le support dans l’espace tridimensionnel en retranscrivant le dessin en sculpture. Comme si, cette pensée créatrice, une fois sortie de l’inconscient  s’autonomisait.

http://www.pacocodoetanapaola.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.