ANA PAOLA

http://www.pacocodoetanapaola.com/

Autodidacte, je dessine et peins depuis toujours. Curieuse d’en apprendre plus,je me suis inscrite dans le cours de dessin que proposait l’association « les artistes du Parc Forestier » à Sevran (2003-2004).
J’ai également suivi le cours de modelage que dispense Nicolas KENNETT à l’atelier « Terre et Feu » à Paris (2012-2013).

En 1997, je réalise mes premiers modelages en argile, en papier mâché. Depuis 2007, j’utilise principalement des matériaux de récupération : tissu, fil de fer, corde, etc. et je réalise des installations mélangeant sculptures, sons et vidéos.
Je pratique aussi la gravure sur lino, la peinture à l’huile et acrylique.
J’écris aussi des nouvelles et de la poésie.

De 2003 à 2007 je participe avec l’association « les artistes du Parc Forestier » à une exposition annuelle.

Depuis 2011, j’organise une exposition « garden expo » avec Paco Codo et d’autres artistes

En 2013, le théâtre du Rabot de Semur-en-Auxois (21) me demande de réaliser des illustrations pour accompagner une représentation en plein air sur le thème d’Alice au Pays des Merveilles intitulée « Dans la peau d’Alice » dans le cadre du « Festival des Curiosités » organisé par la Mairie de Montbard.

En 2014 et 2015, exposition collective au DELTA à Paris 9ème
Mes références artistiques sont, l’Art Brut, l’Art singulier, le Surréalisme, le Dadaïsme.
J’aime l’absurde, le déraisonnable, l’irrationnel.

A travers mon travail j’interpelle sur les questions de la liberté – celle qu’on s’interdit, celle dont on est privé, de la pensée unique, de la souffrance psychique, mais aussi de l’amour et de l’humour. Pour moi, le corps, le mouvement, sont les messagers de la pensée, de l’inconscient et la sculpture le temps de leur réflexion.

 

DSCN0595DSCN0609

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la danse des libertés

Sculpture composée de 4 personnages symbolisant chacun une liberté : liberté de pensée, d’aimer, de s’exprimer, de se déplacer.

Elle est composée d’une armature métallique, recouverte de tissus noir (matériaux de récupération), un étau et deux briques lui servent de socle.
Nom : mince alors !

Sculpture armature métallique, recouverte de papier mâché, planche de bois, acrylique

 

Comments are closed.