Philippe BLANC

 

Photosensibilisé dès l adolescence, au début des années 70, à la pratique du labo noir et blanc, j ai su très vite que je devenais accro.

Autodidacte, j ai poursuivi à mon rythme d’amateur la quête de l’instant rare où le détail interpelle l’œil et titille la sensibilité.

Peu enclin à montrer mes «essais photographiques» j ai, par défi personnel, accepté de participer à Rabotage 2018.

L’ exercice du portrait m’a plu, il restera une expérience intime des plus riches.

Un grand merci à tous les amis plasticiens de talent qui se sont gentiment prêtés au «jeu du modèle».

J’ai ressenti leur gêne et leur pudeur parfois. Je les prie de bien vouloir me pardonner ma démarche intrusive, maladroite mais toujours respectueuse.

Bonne continuation à tous.

Comments are closed.