Sarah VOISIN

INSTALLATION

D’abord inspiré des entrelacs des branches qui se « découpent » sur le ciel, le papier comme mémoire-trace d’arbre, le scalpel comme fine lame à tailler des vides où laisser passer les vents du monde, le geste connaît la forme à venir, sans préméditation.

 S’ensuit le fruit d’espaces réinventés, réinvités entre vide et matière.

AUGURES

Augures, comme un chant, une danse, une foule, debout dans les vents,

 face à l’horizon qui brûle peut-être.

Augures, comme une chance, un appel , une supplique à la poésie de Vivre.

 Augures, comme une parole sans mots, une prière sans dieu.

 Augures, comme une certitude, une évidence.

Sarah Voisin, tailleuse d’ombres etc.
Réalisations sur commande : escabel@hotmail.fr
FB : Sarah le phare escabel

Comments are closed.