RESIDENCES

Gershom Theatre Laboratory in L’viv

Gershom Theatre Laboratory in L’viv est le premier collectif de recherche théâtrale crée en Ukraine depuis 1933. Il est également l’un des très rares groupes à ne pas être classé « Théâtre d’État ». Le groupe est indépendant et autonome. Les acteurs gèrent le groupe eux-mêmes avec l’aide et les conseils bienveillants du metteur en scène Seth Baumrin et de la directrice de projet Sofiya Harbuziuk

A Stranger in a Strange Land a été créé dans des ateliers composés de 14 jeunes acteurs Ukrainiens guidés par les membres de Subpoétics International pendant les mois de Janvier, Mars , Juillet et Octobre 2016 . Le spectacle est prêt pour sa première à Opole (Pologne)

A Stranger in a Strange Land est joué en Ukrainien et en Anglais et emmène les spectateurs dans un pèlerinage de la migration de la jeunesse -la fuite /l’évasion du fugitif- du village provincial du 19ème siècle vers les réalités de la vie trépidante de la grande ville/métropole du 21ième siècle.

Gershom Theatre Laboratory

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projet de Nicolas BARRY

Dictionnaire des Choses du vent et du souffle.

Le dictionnaire des choses du vent et du souffle est une pièce en épisodes, en articles de dictionnaire qui, en s’articulant, créeront une représentation non linéaire, alternativement plastique, sonore, littéraire, dansée ou plus traditionnellement théâtrale. A la façon de la tentative d’épuisement d’un lieu Parisien de Georges Perec, le travail de l’Ensemble Rudolf Schwarzkogler constitue en une tentative d’épuisement de ces choses du vent et du souffle. Il y a dans la force élémentaire du vent la possibilité de manifestation poétique d’idées essentiellement politiques : l’absence de frontière, le renouveau et les cycles, l’énergie fondamentale qui poussait les voiles antiques et qui turbinent aujourd’hui pour nos électricités renouvelables. C’est avec ce biais météorologique qu’on peut traiter du politique, du collectif et de notre temps.

« J’ai des coupures dans le souffle, une petite pierre qui saute dans la poitrine. J’ai peur maintenant de ne pas savoir tenir ma respiration et d’étouffer déjà. Même si tu ne peux plus, tu sais comment l’on respire : il faut que tu m’apprennes, avant mon départ. »

 

Comments are closed.